Centre de services municipaux de Saint-Louis

Située au cœur de la Montérégie, la Municipalité de Saint-Louis a pris le parti du recyclage pour le bâtiment vétuste de la Fabrique de la Paroisse. Laissées sans entretien et sous-utilisées depuis plusieurs années, la vocation et les composantes constructives du bâtiment avaient atteint leur fin de vie utile. C’est soutenu par la prémisse de développement durable voulant qu’une transformation cohérente du bâtiment existant permette à terme d’offrir aux citoyens un bâtiment civique de proximité, polyvalent, confortable, accessible et à la hauteur de leurs moyens que les réflexions conceptuelles ont été guidées.

L’optimisation des espaces intérieurs tire profit de la voûte en poutre de lamellé-collé existante et forme un large écrin enveloppant les différents espaces organisés selon une stratégie cohérente et respectueuse de l’organisation d’origine du bâtiment. Les grands espaces de rassemblement sont aménagés à même la nef ; tandis que le cœur fait place aux fonctions administratives ; tels les anciens quartiers de l’aumônier. À quelques pas de l’école primaire du village, la nouvelle salle communautaire et la bibliothèque offrent l’opportunité de libérer des locaux pour la population scolaire en essor. En plus d’un souci minutieux apporté à la gestion des circulations publiques et privées, des gestes simples tels qu’un nivellement du terrain et une rampe intérieure modulée dans l’ancien autel assurent l’accessibilité universelle aux aires de plancher publiques. Les générations actuelles et celle de demain profiteront ainsi de la résilience du bâtiment aux changements démographiques du village.

Le déficit d’entretien et les coûts énergétiques représentent les principaux enjeux des bâtiments religieux du Québec. La situation du bâtiment existant permettait de conserver la majorité des composantes structurales et finitions nobles intérieures. Le parement de brique démonté a pu être réutilisé dans l’industrie locale ; réduisant ainsi l’impact environnemental de la démolition. Des stratégies économiques d’amélioration de la performance énergétique de l’enveloppe ont été mises en œuvre. Un système haute performance d’isolation et d’étanchéité extérieure ainsi qu’un nouveau revêtement extérieur respectueux du caractère vernaculaire du lieu protège désormais l’ossature d’origine du bâtiment. Le parement de cèdre de l’est et la toiture métallique à baguette participent au langage agricole de la région et les espaces intérieurs profitent d’une lumière naturelle abondante qui s’infiltre au cœur du projet grâce à des vitraux reprenant la forme de la voute. Stratégiquement éclairé, le pontage de bois diffuse une lumière chaleureuse sur l’ensemble de la communauté.

Le Centre de services municipaux de Saint-Louis démontre de manière cohérente que les défis du recyclage des bâtiments soutiennent des valeurs durables et que des gestes stratégiques permettent de rencontrer les contraintes économiques sans dénaturer la mémoire du lieu. Les citoyens d’hier, d’aujourd’hui et de demain pourront s’y rassembler, s’y remémorer des souvenirs et s’y créer un futur…